Archive pour la catégorie ‘Uncategorized’

Cadeau de fête des pères de la part de mes enfants aujourd’hui :

Modèle DAPOL en OO (échelle britannique 1/76e sur voie HO 16,5mm). Wagon tombereau avec chargement de charbon et décoration « évènementielle », disponible notamment chez le détaillant anglais « Rails of Sheffield » sous la référence tout a fait appropriée : 4F-DAD-21 – avec en prime une boite de bonbons de la maison Simpkins de Sheffield. Le wagon réel est basé sur le standard 1923 du RCH (Railway Clearing House), qui tentait de coordonner la conception et la fabrication des wagons des réseaux privés britanniques (modèle « 7 planches » / 12 tonnes).

Après 46 ans de voie étroite, je me suis aperçu que je n’avais plus un seul coupon de voie HO à la maison. Qu’à cela ne tienne : j’ai placé sous le wagon OO un wagon porteur Rollbock ROCO HOe de la Deutsche Reichbahn que j’avais en stock. Une solution pas tout à fait farfelue, utilisée notamment par le Leek & Manifold Railway dans le Staffordshire en Angleterre. Cette ligne de 13km à voie de 762mm inaugurée en 1904 a utilisé vers la fin de son exploitation en 1934 ce type de wagon porteur pour acheminer des wagons à voie normale transportant du charbon et aussi le lait produit dans les fermes le long de la ligne.

Photogramme d’après un documentaire de 1934 A Quaint Little Railway de British Pathé.

Bonne fête à tous les papas (modélistes ferroviaires ou non !).

Dernières soirées de l’Arc de triomphe empaqueté.

La place Charles de Gaulle rebaptisée place Christo et Jeanne Claude
(la nouvelle plaque a elle-aussi été dûment empaquetée)
Côté avenue des Champs-Elysées, entre les files de circulation,
les photographes du jeudi soir font la queue pour immortaliser l’ultime oeuvre de Christo.
Avenue Marceau. Service de soirée sur la ligne 92.
Nouveau bus RATP 100% électrique Heuliez.

L’arc de de triomphe de Paris : dernier emballage (posthume) de l’artiste Christo (1935-2020). Christo : on aime ou on aime pas, mais ses réalisations sont toujours originales, spectaculaires (et gratuites).

Tout a commencé cet été, peu après l’arrivée du Tour de France le 18 juillet 2021, avec la protection des bas-reliefs :

Et notamment la célèbre Marseillaise de François Rude :

Le 12 septembre, c’était l’opération délicate du déploiement de la toile par une armée de cordistes :

Le 19 septembre, tout est prêt pour les Journées du Patrimoine 2021. Vue depuis l’avenue Foch :

Côté Champs-Elysées :

Vue de l’intérieur du monument :

Répartis autour de la place de l’Etoile, exceptionnellement piétonne, 300 « médiateurs » distribuaient des échantillons de la toile utilisée pour l’emballage :

Dernier volet d’un tryptique parisien entamé il y a presque 50 ans, le 27 juin 1962 rue Visconti avec le « Mur de Fer », continué avec le « Pont-Neuf emballé » (septembre1985) et qui se termine cette semaine en ce lieu historique et prestigieux.