Archive pour la catégorie ‘Paris’

Journée mémorable pour la ligne 9 de la RATP. Le 14 décembre marque le dernier jour de la circulation du MF67, après 42 ans de bons et loyaux services entre Pont de Sèvres et Mairie de Montreuil.

20161212_082517Annonce à rue de la Pompe, 9.

Moins légendaire que le matériel Sprague (qui fit lui aussi son dernier voyage sur la ligne 9 en 1983), moins révolutionnaire que le matériel pneumatique (du MP51 au MP05), moins médiatique que le « métro blanc » (MF77 dont la marraine était Mireille Darc), le MF67 fait partie de ces obscurs serviteurs de la cause du transport public, à l’instar du bus R312 de la RATP ou du X3800 « Picasso » de la SNCF. Difficile d’imaginer que ce matériel était incroyablement moderne lors de son introduction. Le métro « fer » c’était le Sprague et son éclairage à incandescence, les stations venant à peine d’être équipées en tubes fluorescents, succédant aux ampoules jaunâtres au bout d’un fil.

20161212_181646Un des derniers services assurés par le MF67 le 13 décembre à Pont de Sèvres, 9.

Ce matin, la rame d’adieu stationnait à 8.30 à Porte de Saint-Cloud, avec un pelliculage spécial (« bulles » adhésives indiquant : « je vais être remplacée par du matériel plus moderne » et, me semble t’il, un logo RATP circulaire à l’ancienne).

20161212_181605

Austère et fonctionnelle : une des plateformes d’extrémité d’une ancienne remorque de 1e classe (!).
Pas d’intercirculation et strapontins anti-vandalisme.

Pour voyager en MF67, il faudra désormais emprunter la ligne 3 (rames modernisées), ou les lignes 10 et 12 (plus ou moins modernisées) qui vont recevoir quelques rames en provenance de la ligne 9.

Croisé rue Montorgueil un dimanche matin un photographe, travaillant « à la chambre » en digne successeur d’Atget ou de Marville :

20160904_120333_dxo_dxoEn ces temps de smartphone et de perches à selfie, la vision d’un photographe à l’ancienne caché sous le drap noir ne manque pas d’attirer l’attention :

20160904_120130_dxo_dxo

 

 

plaques-photo

Découvert à la faveur d’une recherche dans la zone de l’entre-deux gares (Paris-Nord et Paris-Est) avec Google Maps que la station Magenta du RER E avait été rachetée par British Rail (???) :

Magenta_British_Railway

Comment le logo conçu pour British Rail en 1965 par Gerry Barney du Design Research Unit s’est-il retrouvé en plein milieu d’une carte du 10e arrondissement ? Mystère insondable…

Magenta_British_Railway_2

 

Hiver 1549 : Paris a froid. Les forêts d’Île de France, surexploitées, n’arrivent plus à chauffer les parisiens. A 250km au sud-est de la capitale, les vastes forêts de la Nièvre représentent  une immense source de bois de chauffage, sans débouchés jusqu’alors. On attribue à un négociant parisien, Jean Rouvet, l’idée d’utiliser l’Yonne et la Seine pour transporter économiquement le bois. Coupées dans les forêts du Morvan, jetées dans les nombreux ruisseaux qui mènent à l’Yonne, les bûches sont récupérées à Clamecy et servent à fabriquer d’immenses radeaux de 72m de long. Ces radeaux seront emmenés par le courant jusqu’aux ports parisiens de Bercy, Charenton, de la Rapée, Salpêtrière, du port Saint-Bernard ou de l’île Maquerelle près de l’actuel Quartier du Gros-Caillou. A la manoeuvre de ces radeaux : les Flotteurs de Clamecy, qui pendant 4 siècles, jusqu’au remplacement du chauffage au bois par le chauffage au charbon, accompliront le périlleux voyage sur l’Yonne (encore peu navigable, jadis appelée « l’enfant terrible du Morvan »)et la Seine jusqu’à Paris pour remonter à Clamecy à pied en 4 jours et prendre en charge un nouveau radeau ! Le dernier train de bois quittera Clamecy dans les années 1920.

 

Flottage 1845

Authentique descendant des Flotteurs de Clamecy, l’auteur de ce Blog ne pouvait manquer l’exposition organisée dans le cadre des Journées du Patrimoine 2014 au Port du Gros-Caillou (entre les ponts de l’Alma et des Invalides, sur la rive gauche) par un collectif d’associations clamecycoises dont Flotescale, qui s’est chargée de la reconstitution d’un train de bois (en fait un demi-train de bois de 36m, l’abri sur le dessus était le refuge rudimentaire du Flotteur) :

CsS-1

ainsi que de la Confrérie Saint-Nicolas de Clamecy, la Société Scientifique et Artistique de Clamecy, etc. soutenus par la Mairie de Clamecy, l’Office de Tourisme…

CsS-2

Les différents stands permettent de tout savoir non seulement sur le flottage, ses techniques et ses outils, mais aussi sur Clamecy et sa région.

CsS-4

La rouette couplière, lien végétal et élément essentiel de la fabrication du train de bois
(« La rouette couplière » est aussi le nom de la revue de la Confrérie Saint-Nicolas de Clamecy)
Les vis à tête Allen que l’on peut apercevoir sont une amélioration contemporaine 🙂

Si le demi-train de bois est arrivé pour l’occasion par voie routière depuis Clamecy, Flotescale envisage pour 2015 de faire flotter de Clamecy à Paris un train de bois complet de 72m avec différentes haltes le long du trajet.

Le site de l’association : http://www.flotescale.org/article-17–paris-2014.html

CsS-3Après 100 ans d’absence, les trains de bois des forêts de Clamecy
sont de retour à Paris !

Toutes les photos (c) 2014 par Frédéric Delaitre

Gais et contents, nous marchions triomphants,
En allant à Longchamp, le cœur à l’aise,
Sans hésiter, car nous allions fêter,
Voir et complimenter l’armée française
– « En revenant de la Revue »(Delormel / Garnier, 1886)

Les coulisses du défilé du 14 juillet 2013 avenue de la Grande-Armée à Paris. Un sergent-chef avait un mal de chien à tenter d’organiser la circulation du matériel lourd au niveau de la place Yvon et Claire Morandat (héros de la Libération de Paris qui prirent possession de l’Hôtel Matignon le 25 août 1944). La chose étant compliquée considérablement par le rayon de braquage médiocre des engins et la présence de nombreux badauds et touristes venus « voir et complimenter »…
[slidepress gallery=’14_juillet_2013′]

Un problème inconnu de la Brigade des sapeurs-pompiers de Paris, rôdés embouteillages de la capitale et grands connaisseurs de la foule parisienne…
[flv]http://www.fdelaitre.org/video/14_juillet_2013_BSPP.f4v[/flv]
Honneur à eux.

De retour du Mondial de la Modélisme qui s’est déroulé à Paris, au Parc des expositions de la Porte de Versailles du 6 au 9 juin 2013.

Logo_Mondial_2013

Même si l’exposition n’occupait cette année qu’environ un tiers de la surface du Hall 1, et que le prix d’entrée (12EUR) était plutôt élevé, surtout si l’on venait en famille, il y avait à voir – à condition bien sûr de savoir regarder.

Il faut dire que notre fédération, la FFMF, avait plutôt bien fait les choses. En plus des ateliers traditionnels,
Atelier_FFMF

on trouvait des réseaux où jeunes et moins jeunes pouvaient prendre les commandes.

Atelier_FFMF_2

Atelier_FFMF_3

A côté de réalisations qui étaient déjà dans le circuit des expositions depuis quelque temps, comme la rue de l’Ecluse d’Alain et Bruno Duchesne,

A_B_Duchesne

ou le Habana Northern de Jack Treves :

J_Treves

Pas de Mondial sans Robert Gesuelli, adepte de l’Epoque I et de la Révolution industrielle en Grande-Bretagne :

R_Gesuelli

On pouvait noter une tendance, largement développée en Grande-Bretagne depuis plus de 20 ans, mais relativement récente en France pour la voie normale, le micro-réseau de manoeuvre :

L_aNNexe

Coope_Industrielle_Amicale

Découvert aussi sur le stand LGB le prototype de la rame Allegra des RhB en « G ». Impressionnant !

Bemo_HOm

Bientôt un reportage sur le sujet, le temps de trier les 200+ photos prises aujourd’hui (oui, oui, il y avait des choses à voir !). D’ici là, vous pouvez avoir un aperçu de quelques unes des éditions précédentes : 2006, 2004, 2003, 2002 et 2001.

Quand le Général Hiver décide d’attaquer Paris, le chaos est au rendez-vous. Et lorsque la RATP annonce dès le matin qu’elle laisse ses bus au dépôt, tout le monde sait déjà que la journée va être longue, très longue…

RATP_20.01.2013Mais qu’importe. Nous sommes dimanche, et la neige à Paris est toujours un spectacle éphémère et grandiose. Quelques vues prises à midi sur la plus belle avenue du monde, l’avenue du Bois de Boulogne, bien sûr 😉 (de nos jours, Avenue Foch) et aux alentours :

Foch_3

Foch_2

Foch_4

Foch_5

Foch_1

Métro Porte Dauphine, édicule Guimard, le 20 janvier 2013

 

Rick Castle, le héros de la série TV policière éponyme, serait-il un métrophile, disciple de Jean Robert et de Jean Tricoire ? Dans l’appartement du célèbre romancier à succès New-Yorkais, on peut noter la présence de cette photo de la station Cité ligne 4 du métro parisien – avec une rame MP59 en direction de Porte de Clignancourt. Une vue qui va bientôt appartenir à l’histoire avec le remplacement du MP59 par le MP89 en provenance de la ligne 1.

Rick Castle (Nathan Fillion) à Cité, 4
« Secret’s Safe with Me », Saison 5 épisode 3 @42’30 »

Détail de la photo. La station Cité qui dessert à la fois le Palais de Justice, la Préfecture de Police de Paris et la Brigade Criminelle du 36 quai des Orfèvres constitue probablement une source d’inspiration pour Richard Castle.

Le caisson principal de la station Cité en construction (circa 1906)

Alternance à l’Aquarium du Trocadéro. Le très saisonnier Requin-Noël a cédé la place à un squale tout neuf porteur d’attributs généralement  considérés comme féminins : tenue rose et noeud dans les « cheveux ». La parité est en marche, même chez les sélachimorphes gonflables 😉

Rappelons que l’Aquarium (souterrain) du Trocadéro avait été installé dans une partie des anciennes carrières de Chaillot pour l’Exposition Universelle de 1878. Fermé pour vétusté en 1985, il a rouvert en 2006 sous l’appellation peu pertinente de « Cinéaqua », avant de devenir « Aquarium de Paris ».

Dans le même réseau de carrières sous la colline de Chaillot, on construisit à l’emplacement de l’actuel Conseil Economique et Social l’Exposition Minière, une des curiosités de l’Exposition Universelle de 1900. De joyeux cataphiles, connus sous le nom de « Mexicaine de Perforation », défrayèrent la chronique en 2004 en installant dans les mêmes souterrains une salle de cinéma clandestine.

L’année modéliste commence véritablement en Île-de-France lors de la traditionnelle exposition de Saint-Mandé, organisée par le club SMCF, dans les locaux de la mairie de Saint-Mandé – envahie sur deux niveaux tout un week-end par des réseaux, des artisans et des commerçants du train.

Côté réseaux, nous avons été particulièrement gâtés cette année. En attendant la mise en ligne du reportage complet sur mon site, un aperçu  de quelques réalisations :

VEB BASALTWERK GROSSBEERDORF en Oe14 de l’Escadrille Saint-Michel nous ramène aux heures les plus noires de la Républiqe Démocratique Allemande. L’ombre de la sinistre STASI rôde partout sur cet ensemble de dioramas, qui rassemble une collection impressionnante de véhicules routiers de l’ancien Bloc de l’Est (Zil, GAZ, etc.)

LE CLOS DES MINES de Claude Rémond, un époustouflant diorama en IIe (échelle 1/22e sur voie de 32mm représentant la voie de 70cm) hyper-fouillé, une session de rattrapage pour ceux qui n’ont pu se rendre à Railexpo 2011 :

LAPLOEC’H un micro-réseau/diorama en Nm de Philippe Delperdange, lui aussi vu à Railexpo 2011. Là haut, au Paradis des Modélistes ferroviaires, Carl Arendt doit sourire, l’esprit « micro-réseau » demeure…

LA MINE DE RHYEN un showcase en N de Michel et Ghislaine Grannec :

IMPRESSION 3D : Observé aussi le développement de l’impression 3D en modélisme. Si Trains d’Antan l’utilise depuis plusieurs années pour ses modèles-maîtres, on voit arriver les premières réalisations utilisant directement cette technique. La société DRIM 3D présentait des signaux et bâtiments enN :

Souvenir personnel : lorsque j’avais évoqué il y a cinq ans sur certains forums ferroviaires l’intérêt de l’impression 3D  pour notre hobby, je m’étais pris une volée de bois vert par certains artisans (je dis bien certains, et bizarrement ceux qui pratiquent le 100% à la commande et la livraison à la prochaine mort d’évêque d’un kit incomplet et/ou immontable…) en disant que tout cela n’avait aucun avenir, etc. 🙂

Mise à jour du 26 février 2012 :
– Reportage (1e partie) Voie étroite : http://www.fdelaitre.com/ExpoStMande_2012.htm
– Reportage 2012 (2e partie) Voie normale / échelle N : http://www.fdelaitre.com/ExpoStMande_2012-2.htm
– Reportage 2012 (3e partie) Voie normale / échelle HO et quelques artisans : http://www.fdelaitre.com/ExpoStMande_2012-3.htm

Également disponibles : quelques images prises lors des éditions Saint-Mandé 2003Saint-Mandé 2005 (l’exposition était organisée à l’époque par PN160) et mes photos de l’édition 2007 sur le Forum Loco-Revue.